David Byrne's American Utopia (pre-order)

Tout public

Add to
wishlist


Mark as
purchased


Running time: 105 mins
Released: 2020
Spike Lee filme le brillant spectacle de Broadway de l’ancien chanteur des Talking Heads basé sur son dernier album et sa dernière tournée du même nom. Profondément réfléchi et follement exubérant, le concert théâtral American Utopia de David Byrne a illuminé Broadway l’an dernier avec son mélange de rythme et d’idées caractéristiques de Byrne. Aux côtés d’un nouveau groupe de danseurs et de musiciens pleins de vie, l’ancien leader des Talking Heads a transformé sa musique en un antidote contre les divisions actuelles en Amérique. La dernière réalisation de Spike Lee porte à l’écran toute cette joyeuse mise en scène dans un appel vital à se connecter les uns aux autres, à protester contre l’injustice et, surtout, à célébrer la vie. La première chanson cérébrale, "Here", tirée de l’album American Utopia de 2018 de Byrne, s’ouvre dans une atmosphère de réflexion froide, mais qui se développe rapidement lorsque Byrne est rejoint sur scène par les chanteurs et danseurs Tendayi Kuumba et Chris Giarmo, avec leurs étranges pas de danse, mélange de gestes artistiques et de funk. Puis, neuf autres musiciens les rejoignent, dont des maîtres de la percussion venus des États-Unis, du Brésil, de France et même Jacquelene Acevedo, de Toronto. "La plupart d’entre nous sommes des immigrés", dit Byrne à un moment, "et nous ne pourrions rien faire sans eux" avant de chanter "Everybody's Coming to My House". On y retrouve aussi tous les classiques, mais revisités. La beauté pure de "This Must Be The Place" ; le désormais hymne euphorique "Once in a Lifetime". Dans un spectacle aux innombrables moments forts, la reprise de "Hell You Talmbout" de Janelle Monáe par Byrne est extraordinaire, le groupe chantant les noms d’Afro-Américains tués par la police. Les visuels puissants de Lee nous ramènent au présent. American Utopia de David Byrne nous invite tous à réfléchir, à nous connecter, à nous engager et à danser, il connecte le cerveau et le corps, et c’est peut-être exactement ce dont nous avons besoin en ce moment.